Synonymes du mot Rester

Liste des synonymes de Rester
Quels autres mot pour Rester ? Voici la liste des synonymes pour ce mot.
Découvrez les 8 synonymes du mot Rester :


Antonymes du mot Rester

Découvrez les 41 antonymes du mot Rester


Définitions : Rester

Les principales définitions du mot Rester :

1) être de reste, subsister. Voilà ce qui reste du dîner. C'est là tout ce qui reste de sa fortune. C'est tout ce qui me reste. Voilà vingt francs qui restent de votre argent. Il est resté seul de son nom, de sa famille, de son parti.

2) Il s'emploie aussi impersonnellement. Il lui reste encore à payer trois mille francs de l'année dernière. Il ne resta de tout le bataillon que trente hommes. Il ne lui reste que l'espérance. Il me reste à vous dire que… Que me reste-t-il à faire? Il reste encore à prouver que… Dans cet emploi impersonnel de Rester, on supprime souvent le pronom il. Reste à savoir. Reste à examiner tel article.

3) Il s'emploie spécialement en termes d'Arithmétique. Quatre ôté de sept, il reste trois, reste trois.

4) RESTER signifie aussi Demeurer sur place, dans le lieu où l'on est. La compagnie s'en alla, et je restai. Restez ici, je vous rejoindrai tout à l'heure. Il reste en place, malgré les brimades qu'on lui inflige. Cet homme ne peut rester nulle part, il voyage sans cesse. Son extrême lassitude l'a fait rester en chemin. On l'attendait à Paris, mais il est resté à Lyon. Je resterai auprès de vous. Impersonnellement, L'armée se mit en marche, et il resta deux bataillons pour garder le défilé.

5) Il est resté sur la place et, absolument, Il est resté se dit d'un Homme qui a été tué dans un combat, sur le champ de bataille.

6) Fig. et fam., Rester sur le carreau, être tué sur place, être vaincu.

7) RESTER signifie encore Demeurer dans la situation, dans l'état où l'on est. Il resta sans appui. Il voulait rester inconnu. Il est resté oisif tout ce temps-là. Quelques honneurs qu'il ait obtenus, il est resté le même. Restez tranquille.

8) Rester court, Ne plus trouver ce qu'on a dire.

9) Fig. et fam., Rester sur la bonne bouche, Cesser de manger ou de boire, après qu'on a mangé ou bu quelque chose qui flatte le goût. Il signifie, figurément, S'arrêter après quelque chose d'agréable, dans la crainte d'un changement fâcheux. Il a gagné mille francs au jeu et il s'est retiré, afin de rester sur la bonne bouche.

10) Rester à quelqu'un se dit d'un Parent, d'un ami que l'on conserve. C'est le seul ami qui lui reste.