Synonymes du mot Marche

Liste des synonymes de Marche
Quels autres mot pour Marche ? Voici la liste des synonymes pour ce mot.
Découvrez les 66 synonymes du mot Marche :


Antonymes du mot Marche

Découvrez les 5 antonymes du mot Marche


Définitions : Marche

Les principales définitions du mot Marche :

1) Il se disait d'une Province frontière exposée par sa situation aux incursions, aux attaques de l'état voisin. Les marches de Lorraine.

2) Lieu public où l'on vend les choses nécessaires pour la subsistance et pour les différents besoins de la vie. Un marché couvert. Un marché en plein air. Aller au marché. Revenir du marché. Faire ses provisions au marché.

3) Marché franc, Marché où l'on ne paie pas de droit pour vendre.

4) MARCHÉ désigne aussi la Réunion de ceux qui vendent et qui achètent dans le marché. Il y a marché dans cette ville deux fois la semaine. Le marché du mercredi, du samedi. C'est demain jour de marché. Le marché se tient chaque jeudi.

5) Grand marché se dit par opposition à Petit marché pour désigner Celui où a lieu, outre la vente des denrées ordinaires, la vente de boeufs, de chevaux, de porcs.

6) MARCHÉ signifie encore la Vente de ce qui se débite dans le marché. Le marché a été bon, n'a rien valu aujourd'hui. C'est le prix courant, le cours du marché.

7) Il signifie également la Réunion des industriels, producteurs, marchands, spéculateurs où se décident les prix d'un produit ou d'une denrée, où s'en établit le cours. Le marché de la laine. Le marché du diamant. Le marché aux chevaux, au poisson.

8) Il se dit aussi de Ce qu'on achète au marché. La cuisinière est allée faire son marché. Elle gagne trop sur son marché.

9) Il se dit en outre de Toute convention verbale ou écrite, renfermant les conditions d'une vente. Ils ont rompu le marché qu'ils avaient fait ensemble. Il n'a point voulu tenir le marché. C'est un homme qui fait de bons Marchés. Si vous ne faites cela, marché nul. J'étais en marché avec lui pour son cheval. Conclure un marché. Faire un marché avantageux, un mauvais marché.

10) Fig., Mettre à quelqu'un le marché à la main, Exiger de quelqu'un une décision, l'obliger, pour en finir, à conclure un engagement ou à y renoncer, à le tenir ou à le rompre. C'est un homme qui, à la première contestation, vous met le marché à la main. J'aurais traité avec lui, s'il ne m'eût mis le marché à la main.