Synonymes du mot Grandeur

Liste des synonymes de Grandeur
Quels autres mot pour Grandeur ? Voici la liste des synonymes pour ce mot.
Découvrez les 61 synonymes du mot Grandeur :


Antonymes du mot Grandeur

Découvrez les 11 antonymes du mot Grandeur


Définitions : Grandeur

Les principales définitions du mot Grandeur :

1) étendue en hauteur, en longueur, en largeur, etc. Ce vase est de la grandeur convenable. Des tableaux de différentes grandeurs, de toutes les grandeurs, de toute grandeur. La grandeur d'un logis, d'un bois, d'un étang, d'un parc. La grandeur d'une province.

2) Il se dit, en termes d'Astronomie, des Différences d'éclat des étoiles fixes. Sirius est une étoile de première grandeur. étoile de troisième grandeur.

3) Il se dit absolument, en termes de Mathématiques, de Tout ce qui est susceptible d'augmentation et de diminution.

4) Fig., Regarder quelqu'un du haut de sa grandeur, Le regarder avec une fierté dédaigneuse.

5) Il se dit aussi en parlant de Certaines choses physiques ou morales qui surpassent la plupart des autres choses du même genre. La grandeur d'une entreprise. La grandeur d'une perte, d'un sacrifice, d'un péril. La grandeur du courage. La grandeur de cette conception étonne.

6) Il se dit particulièrement de la Puissance unie à la majesté. La grandeur, les grandeurs de Dieu. La grandeur des rois. La grandeur souveraine. Il travaillait dès lors à sa future grandeur. Grandeur naissante. Considérations sur les causes de la grandeur et de la décadence des Romains.

7) Il se dit absolument, dans une acception plus restreinte, du Pouvoir, des dignités, des honneurs; et alors on l'emploie très souvent au pluriel. Les soucis, les ennuis de la grandeur. Mépriser les grandeurs de ce monde. L'éclat, le néant des grandeurs. Naître au sein des grandeurs. Avoir le goût des grandeurs. La folie des grandeurs.

8) Il se dit encore pour Noblesse, élévation, dignité. Grandeur d'âme. Il n'y a, dans cette conduite, ni sagesse ni grandeur. Il a un air de grandeur qui impose. Les expressions ne répondent pas à la grandeur du sujet.

9) Il est quelquefois un Titre d'honneur qu'on donnait au XVIe et au XVIIe siècle, en parlant ou en écrivant, à tous les grands seigneurs qui ne prenaient point le titre d'Altesse ou d'Excellence. Ce titre se donnait récemment encore aux évêques. Monseigneur, il plaira à Votre Grandeur. Il a suivi les instructions de Votre Grandeur.