Synonymes du mot Connaître

Liste des synonymes de Connaître
Quels autres mot pour Connaître ? Voici la liste des synonymes pour ce mot.
Découvrez les 18 synonymes du mot Connaître :


Antonymes du mot Connaître

Découvrez les 7 antonymes du mot Connaître


Définitions : Connaître

Les principales définitions du mot Connaître :

1) Avoir l'idée, la notion d'une personne ou d'une chose. Je ne connais cette personne que de nom, de réputation, de vue. Je connais bien un tel. Je le connais parfaitement. Je connais ce pays-là. Le monde connu des Anciens. Je ne connais rien de plus vil qu'une telle conduite. Faire connaître son opinion. Cet enfant ne connaît pas encore ses lettres. Connaître le bien et le mal. Il connaît son faible. Je ne lui connais point de défauts. Il connut alors que le danger devenait pressant. Par là vous pouvez connaître combien il est à redouter. On le dit également des Animaux. Ce chien connaît bien son maître. Ce cheval connaît le chemin. La plupart des animaux connaissent les plantes qui peuvent leur être nuisibles.

2) Fig. et fam., Je ne le connais ni d'ève, ni d'Adam, se dit en parlant de Quelqu'un que l'on ne connaît pas du tout.

3) Fig., Ne point connaître, ne plus connaître quelqu'un, quelque chose, N'en pas faire acception, ne point le prendre en considération. Il veut que tous soient également soumis à la discipline et il ne connaît à cet égard ni parents ni amis. Quand il s'agit de ses intérêts, il ne connaît personne.

4) Ne plus connaître quelqu'un signifie aussi Le traiter comme un inconnu, l'oublier, le mépriser. Depuis qu'il est en place, il ne connaît plus ses amis, il ne connaît plus personne. J'estime qu'il s'est déshonoré : je ne le connais plus.

5) Se faire connaître, Dire son nom, sa qualité aux gens dont on n'est pas connu. Comme on lui refusait l'entrée, il se fit connaître. L'auteur de ce livre ne veut pas se faire connaître, Ne veut pas se nommer. On dit en des sens analogues Faire connaître qui on est. Ne vouloir pas être connu.

6) Il signifie aussi Faire ou Dire quelque chose qui décèle les dispositions, les qualités bonnes ou mauvaises que l'on a. Caton se fit connaître de bonne heure par son amour pour la liberté. Il s'est fait connaître avantageusement.

7) Il signifie encore Acquérir une notoriété, une réputation. Il s'est fait connaître par ses écrits.

8) Fam., Je ne connais que cela, se dit en parlant d'une Chose qui ne peut être éludée, ou qu'on ne doit pas balancer à faire. Il faut que vous obéissiez, je ne connais que cela. Il résiste, châtiez-le, je ne connais que cela. On dit à peu près de même Je ne connais qu'une chose, c'est d'agir franchement, c'est d'être sévère, etc.

9) Ne connaître que son devoir, que la règle, que la loi, etc., Ne point s'écarter de son devoir, de la loi, de la règle, etc., quelles que soient les circonstances où l'on se trouve et les personnes avec lesquelles on a affaire.

10) Il se dit aussi en parlant des Choses qu'on a étudiées, dont on a une grande pratique, un grand usage, auxquelles on s'entend bien. Il voudrait tout connaître. Connaître une langue, une science, un art. Il connaît les mathématiques, le grec, le latin. Connaître à fond une science, une affaire. Connaître les livres, les pierreries, les tableaux, etc. Je ne parle point de ce que je ne connais pas. Il connaît les ruses du métier, Ce que l'expérience nous apprend à connaître. Connaître ses intérêts. Il n'y a rien de si connu. Absolument, Le désir de connaître, Le désir de s'instruire, de s'éclairer.